fbpx

Cinq réflexions sur le soutien aux entrepreneurs, managers et leaders en Afrique

18th January 2022

Alors que l’année démarre, nous partageons cinq réflexions sur ce que nous avons appris en soutenant plus de 5 000 entrepreneurs et dirigeants africains l’année dernière, et sur la manière dont cela guidera notre action pour 2022.

Vous travaillez dans le renforcement des capacités des entreprises ou le développement des compétences en Afrique ? Nous serions ravis d’en discuter avec vous !

1) Les entrepreneurs sont remarquablement résilients. Ils s’adaptent pour survivre, et beaucoup d’entre eux sont à la recherche de soutien pour aller plus loin. Alors que des milliers d’entrepreneurs Africains ont été contraints de fermer boutique en raison du Covid, beaucoup ont tenu bon et d’autres ont fait pivoter leur entreprise. Joseph, chef d’entreprise au Nigeria, a partagé au sein de notre communauté d’entrepreneurs Thrive comment il a été contraint de fermer son atelier de mécanique pendant le Covid, mais a saisi une opportunité de marché causée par les défis de la chaîne d’approvisionnement mondiale pour démarrer une entreprise de fabrication de chaussures. Il a embauché une équipe et son entreprise fait  maintenant preuve d’une belle croissance. 

Comme Joseph, nombre d’entrepreneurs à travers l’Afrique recherchent une communauté et du soutien alors qu’ils naviguent dans ce nouveau monde. Nous avons vu la demande pour les programmes de renforcement de capacités des PME augmenter au cours du second semestre 2021. En moyenne, 75 MPMEs par mois on rejoint notre programme Grow Your Business et plus de 2 500 entreprises Rwandaises ont participé à nos bootcamps de résilience soutenus par la Fondation Mastercard. Nous déploierons des programmes de relance et de croissance pour des milliers de petites entreprises en 2022, en mettant particulièrement l’accent sur les entreprises appartenant à des femmes. Contactez-nous si vous êtes intéressés par un partenariat.

2) Le numérique est plus important que jamais. Le numérique a été largement adopté par les petites entreprises en Afrique en 2021. La plupart des entrepreneurs que nous soutenons commencent à intégrer le e-commerce, le marketing numérique et les paiements mobiles ou électroniques dans leurs entreprises. Nous avons d’ailleurs lancé un bootcamp centré sur les outils digitaux pour les entreprises au Rwanda pour les accompagner dans leur transition. Malgré le besoin grandissant d’interactions en personne, que nous espérons satisfaire en 2022, les entrepreneurs ont adopté l’apprentissage en ligne cette année et nous avons vu une augmentation de l’engagement des entrepreneurs à travers nos programmes depuis le passage en 100% digital. Contactez-nous si vous souhaitez offrir des bootcamps numériques aux petites entreprises de votre réseau, nous serions ravis de travailler avec vous.

3)     La Grande Démission est aussi en Afrique, et les petites entreprises ne sont pas épargnées. La tendance induite par le Covid connue sous le nom de « Grande Démission », qui a vu des millions de travailleurs quitter volontairement leur emploi, a été plus modérée en Afrique qu’ailleurs. Mais c’est encore palpable. Shortlist, notre partenaire spécialisé dans le recrutement, fait état de « cas sensiblement plus élevés de changement d’emploi et des taux de stabilité d’emploi plus faibles », en particulier pour les entreprises basées sur la connaissance embauchant une main-d’œuvre jeune et diplômée. Les dirigeants d’entreprise de toutes tailles doivent veiller à dynamiser et motiver leurs équipes. Beaucoup de nos clients notent d’ailleurs l’effet positif de l’apprentissage en ligne, qui a permis à leurs employés d’être connectés à une communauté de leaders sur tout le continent. Découvrez nos programmes d’accompagnement des jeunes et des cadres, si vous souhaitez dynamiser votre équipe en 2022.

4) Le soutien aux entreprises a besoin de financements : Nous avons toujours pensé que les entreprises devraient participer financièrement aux programmes de formation cependant nous avons suspendu tous les paiements pour les MPMEs en 2020 et une grande partie de 2021 en raison de la crise du Covid-19. Alors que les grandes PMEs investissent à nouveau dans leur propre croissance, les petites et micro-entreprises ont encore besoin de subventions alors qu’elles commencent à se relever. Compte tenu des niveaux élevés de risque pour les emplois et de l’impact social à long terme induit par des entreprises plus résilientes, soutenir les programmes de croissance des PMEs est un investissement évident pour les acteurs du développement. Nous avons constaté des taux de survie proches de 100% parmi les entreprises qui suivent nos programmes et des créations d’emplois malgré l’environnement difficile. Participez à l’un de nos Impact Meetups, des rendez-vous mensuels à destination des professionnels du développement durant lesquels nous discutons du renforcement des compétences des entreprises comme levier d’impact.

5) Le soutien aux PMEs DOIT être enraciné localement, mais les écosystèmes doivent également être renforcés. Les écosystèmes africains de soutien aux PMEs sont riches, diversifiés et remplis de talents. Mais de nombreuses organisations de soutien ont elles-mêmes souffert de la crise et ont peiné à mettre en place un accompagnement à distance. Nous explorons des moyens de mettre à disposition notre plateforme, notre contenu et notre approche pour aider les organisations de soutien aux entreprises locales à mieux servir leurs clients. Nous avons déjà travaillé avec Impact Hub et le Dutch Good Growth Fund pour renforcer les SAEI locales et cette année, nous lancerons un projet en Ouganda pour développer des standards pour les organisations de soutien au MPMEs et en Ethiopie pour déployer des programmes d’entrepreneuriat pour les jeunes auprès d’agences pour l’emploi. 

Vous soutenez ou financez le développement des entreprises et des compétences en Afrique ou dans un autre marché émergent ? Ces réflexions résonnent pour vous ? Pour en savoir plus sur nos actions pour soutenir des milliers d’entreprises en 2022, ou pour participer à l’un de nos Impact Meetups contactez-nous – partnerships@africanmanagers.org

 

Rebecca Harrison est Directrice Générale et co-fondatrice d’African Management Institute

AMI accompagne des entreprises à travers l’Afrique pour les aider à grandir grâce à des outils et des formations centrés sur la mise en action..


Related posts

eskort mersin - eskort eskişehir